made in colombia #1

Jukebox :
¡Qué difícil es hablar en español!

¡Hola!

Petite vidéo que j’ai trouvée par hasard sur les différences linguistiques entre les pays hispanophones !

J’ai déjà parlé des différences entre BR-English et US-English. Pour l’espagnol, langue qui est parlée dans de nombreux pays, il semble – et quand on y réfléchit c’est un peu normal – qu’il y ait eu également des évolutions différentes de la langue selon les régions du globe, et selon les pays.

Tout cela en chanson avec Juan Andrés et Nicolás Ospina ! La vidéo est sous-titrée en anglais, traduction des sous-titres plus loin dans l’article. Elle est aussi disponible sur leur chaîne Youtube avec les sous-titres en espagnol !

 

 

Oh, qu’il est difficile de parler espagnol !
(Traduction en français des paroles)

J’ai voyagé dans différents pays
J’ai rencontré les plus belles femmes
J’ai goûté de la nourriture délicieuse
J’ai dansé sur beaucoup de rythmes différents.

Du Mexique je suis allé en Patagonie
Et j’ai vécu quelques années en Espagne
J’ai travaillé dur pour apprendre la langue
Mais je n’ai jamais vraiment réussi…

REFRAIN :
Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
Si vous apprenez la langue, ne restez que dans une seule région !

Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
J’abandonne… Je retourne dans mon pays.

J’ai appris l’espagnol au lycée
Nous sommes allés aux îles Canaries
Pour notre voyage de fin d’études
Pendant ce voyage, j’ai réalisé
Que je ne savais pas parler espagnol
Alors j’ai décidé d’étudier
La philologie hispanique à Salamanque.

Lorsque j’ai terminé mes études, j’ai fait un voyage à Mexico
Je pensais avoir besoin d’enrichir mon vocabulaire
Très vite, je me suis rendu compte
Que j’avais un sérieux problème avec l’espagnol.
Alors j’ai décidé d’étudier encore trois ans à Guadalajara.

J’ai passé 4 ans en Bolivie
Pris des cours avancés au Costa Rica
Et même suivi des cours avec un professeur cubain.

Etudier autant, faire autant d’efforts
Et au final vous vous rendez compte
Que cette langue est incompréhensible !

REFRAIN : 
Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
J’abandonne… Je retourne dans mon pays.

Au Venezuela, j’ai acheté un ‘pana’ (T-shirt en velours)
Puis des amis à moi sont arrivés :
« C’est mon ‘pana’ (ami), c’est mon ‘pana’ ! »

En Colombie, le ‘porro’ est une musique entraînante,
Mais tout le monde me regarde de travers
Lorsque je dis que j’aime bien ça.

Si quelque chose est loin, les chiliens disent
Que c’est ‘a la chucha’
Alors qu’en Colombie, ils disent ‘la chucha’
Pour parler de la mauvaise odeur des aisselles
Cette odeur en Uruguay s’appelle ‘chivo’
Mais dans le dictionnaire ‘chivo’ signifie une chèvre barbue !

Et si on change une seule voyelle le mot devient ‘chucho’
Mot qui signifie ‘chien’ au Salvador et au Guatemala
Mais au Honduras, il signifie ‘radin’
Et c’est aussi le diminutif des gens qui s’appellent Jesús
Pourquoi tant de significations pour ce mot à la *** ?
‘Chucho’ signifie un ‘rafraîchissement brutal’ en Argentine
C’est une ‘prison’ au Chili
Au Mexique, c’est quelqu’un qui a un don pour quelque chose.

Le chucho de Chucho est chucho pour aboyer
(Le chien de Jesús est doué pour aboyer)
Et pour être chucho
(Et pour être futé)
Chucho a été mis en chucho.
(Jesús a été mis en prison)
La chucho était froide, alors il s’est senti chucho
(La prison était froide, alors il tremblait)
« Quel chucho, a-t-il dit,
(Quel froid, a-t-il dit,)
Mon chucho me manque »
(Mon chien me manque)

REFRAIN : 
Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
J’abandonne… Je retourne dans mon pays.

J’ai commencé à apprendre tous les noms de plats
Mais ‘fríjol’ (haricots) peut aussi être appelé
‘poroto’ ou ‘habichuela’
Et alors que ce que je mangeais me rendais perplexe
J’étais certain d’une chose : une fraise se dit ‘fresa’.

Quelle surprise, lorsqu’au Mexique
On m’a traité de ‘fresa’ (fils de riche)
Parce que je portais un costume Armani et que je commandais un bon vin.
Pour les mêmes raisons, on m’a appelé ‘cheto’ en Argentine.
Donc ‘cheto’,
C’est la même chose que ‘fresa’ (fraise), ai-je pensé
Et j’ai demandé au magasin au coin de la rue :
« Avez-vous de bonnes ‘chetas’ ici ? »
Et le propriétaire du magasin s’est fâché :
« Fichez-moi ce *%*#&* dehors ! »

Et, « Fresas (relax), parce (mon pote)« ,
M’a dit un Colombien me voyant m’asseoir sur une chaise,
Pris de vertiges et confus.
Mon gars, relax, écris tout ça :
A Buenos Aires ‘fresa’ (fraise) est une ‘frutilla’.

J’en ai eu assez qu’on me prenne pour un idiot
Je dis les choses comme je les ai apprises
Et personne ne comprend ‘ni jota’ (un mot) de ce que je dis !
Et si tu ne comprends pas ce que veut dire ‘ni jota’
Demande à quelqu’un qui vient de Bogotá !

J’abandonne, je m’en vais
Je vais au Canada !

Un ‘pastel’ (gâteau) est un ‘ponqué’
Et un ‘ponqué’ est une ‘torta’
Et une ‘torta’ est un coup de poing dans la figure
Comme celui que j’ai reçu d’une Espagnole.

Elle était vraiment belle, elle marchait sur la plage,
J’ai voulu lui faire un compliment pour la séduire
Je me suis approché et lui ai dit
La première chose qui m’est passée par la tête
Elle s’est retournée, m’a crié dessus,
M’a craché dessus et m’a giflé !

‘Capullo’ (idiot en Espagne), ai-je dit,
Parce qu’elle était vraiment jolie,
Et si ‘capullo’ (bourgeon) est une insulte,
Peux-tu m’expliquer la chanson ?*

« Petit bourgeon de giroflée,
Si tu savais ma peine,
Tu m’aimerais en retour
Pour apaiser mes souffrances. »

Peu importe le mal que je me donne,
Je n’aurai jamais raison.
Je ne sais pas quoi faire de plus
pour qu’on me comprenne.
Je n’ai même pas bénéficié des cours que j’ai pris.

REFRAIN :
Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
J’abandonne… Je retourne sur ma planète.

En Espagne, ‘jugo’ est le jus de viande
Et le jus de fruit (‘jugo’) est appelé ‘zumo’
Et on m’a dit que le ‘Sumo Pontífice’ (Pape)
Dirige la religion catholique
J’ai toujours pensé que ‘sumo’ était un gros type
En sous-vêtements qui se battait au Japon.

J’ai rencontré une fille en Andalousie qui s’appelait Concepción
Son mari l’appelait toujours
‘Concha, mi corazón’ (surnom, mon amour)
Une fois je lui ai dit : « Allons en Argentine »
« Désolée, mais si tu m’appelles ‘Concha’ (vagin, en argentin),
Je préfère je pas y aller »
« Mais Concha, quel est le problème, c’est un très beau pays,
Certains comparent Buenos Aires à Paris. »
« Là-bas ils se moquent de mon surnom de façon ignoble
Et il y a même des pervers que ça excite. »

Et avec les anglicismes ça se complique
Si vous traduisez mot à mot, ça ne veut plus rien dire.
Si un ‘gringo’ vous dit : « I will call you back »
C’est « Yo te llamo pa’ tra » à Puerto Rico.

Et ‘oyos’ c’est ‘eyes’
‘Ice’ c’est ‘hielo’
‘yellow’ c’est la couleur du jaune d’oeuf
‘Oso’ c’est ‘bear’
‘Ver’ c’est ‘to see’
‘Si’ est la note de musique ‘B’ en anglais.

De plus, ‘bee’ c’est ‘abeja’
Mais aussi ‘ser’ (to be)
Et ‘Ser Michael’ c’est la façon
Dont j’appelais mon prof d’anglais.
Et le portier d’un immeuble
Est appelé ‘guachiman’ (watchman, au Pérou)
Et avec les gars du quartier tu sors ‘hanguear’ (hang out)
Et le rond point (roundabout)
C’est un ‘romboy’ (‘rond point’ en Colombie)
Et vous vous habillez en ‘overol’ (overall)
Pourquoi c’est si difficile de parler espagnol ?

Ce n’est pas que je ne veux pas
Mais je perds patience
Mon cerveau n’intègre pas la science de ce langage.
Je pensais que d’emmener un dictionnaire dans mes bagages
Et écrire dans mon journal intime tous les mots
Qque j’avais appris dans la journée
Et lire, voyager, parler, étudier et me faire de nouveaux amis
Et en essayant tout type de nourriture,
En achetant des encyclopédies et des anthologies
Je pensais que j’apprendrais, et qu’avec
De la volonté j’y arriverais
Ma lutte fut vaine.

Je croyais que je saurais parler espagnol,
Mais je n’y crois plus (non non non)…

REFRAIN :
Oh qu’il est difficile de parler espagnol
Parce que tout ce que vous dites
A en fait une toute autre signification
Oh qu’il est difficile de comprendre l’espagnol
J’abandonne… Je retourne dans mon pays.

Au Chili, ‘polla’ est un lit collectif,
Mais en Espagne ça veut dire pénis.
Certains au Mexique appelle le pénis ‘pitillo’
Et ‘pitillo’ en Espagne veut dire cigarette
Et au Venezuela c’est une paille en plastique**
La paille en Bolivie est connue sous le nom de ‘pajita’
Mais dans d’autres pays ‘pajita’ signifie masturbation
Au Mexique, masturbation se dit ‘chaqueta’
Ce qui est un type de manteau en Colombie.
En passant, on appelle là-bas une visière une ‘cachucha’
Alors qu’en Argentine, ‘cachucha’ est un vagin
Mais on dit aussi ‘concha’
Et ‘conchudo’ en Colombie c’est quelqu’un
Qui est insolent ou ‘fresco’
A Cuba, ‘fresco’ c’est quelqu’un d’irrespectueux…

Aaaaaaaaaaaaaaaaah, je suis mamado (j’en ai ras-le-bol) !

Tu es mamado comment ?
‘Mamado’ comme ‘borracho’ (ivre) ?
‘Mamado’ comme ‘chupeteado’ (se faire mettre une raclée) ?
‘Mamado’ comme ‘harto’ (en avoir marre) ?

C’est exténuant…

J’abandonne… Je retourne dans mon pays !

 

* Une chanson connue en Amérique latine « Lindo Capullo De Alelí »
**’pitillo’ (la paille en plastique) est en fait appelée ‘bombilla’ en Bolivie, ce qui en Ecuador signifie une ampoule électrique.

 

Plus de musique dans toutes les langues : JUKEBOX.
Plus de musique en espagnol : JUKEBOX música en español.

NB: Je débute en espagnol, alors, si vous constatez une erreur dans la traduction, n’hésitez pas à le signaler !!

¡Adiós!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *