made in deutschland #12

Göttingen

Hallo!

Nouvel arrêt sur image dans ma série de vidéos empruntées qui sont toujours disponibles sur la chaîne Youtube de « Karambolage en français ». Sachez cependant que le programme est disponible en allemand sur « Karambolage auf Deutsch », et surtout sur Arte +7 en rediffusion 😉

Cette vidéo raconte la création de la chanson Göttingen écrite et chantée par Barbara.

Pour en savoir plus sur Göttingen la ville…

Göttingen, ville de Basse-Saxe (Niedersachsen). Très connue pour son université (d’ailleurs si des étudiants de LCE Allemand lisent ce post, renseignez-vous auprès du DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst) de votre université si vous êtes tentés de faire un semestre en L2 là-bas 😉 ). La ville est très portée sur la culture (littérature, théâtre, musique), mais les sciences sont de moins en moins en reste !

Vidéo Youtube « Göttingen » chanté par Barbara en français.

Vidéo Youtube « Göttingen » chanté par Barbara en allemand. (+ paroles)

 

Göttingen

Bien sûr ce n’est pas la Seine
Ce n’est pas le bois de Vincennes
Mais c’est bien joli tout de même
A Göttingen, à Göttingen

Pas de quai et pas de rengaine
Qui se lamentent et qui se traînent
Mais l’amour y fleurit quand même
A Göttingen, à Göttingen

Ils savent mieux que nous je pense
L’histoire de nos rois de France
Hermann, Peter, Helga et Hans
A Göttingen

Et que personne ne s’offense
Mais les contes de notre enfance
Il était une fois commencent
A Göttingen

Bien sûr nous nous avons la Seine
Et puis notre bois de Vincennes
Mais Dieu que les roses sont belles
A Göttingen, à Göttingen

Nous nous avons nos matins blêmes
Et l’âme grise de Verlaine
Eux c’est la mélancolie même
A Göttingen, à Göttingen

Quand ils ne savent rien nous dire
Ils restent là à nous sourire
Mais nous les comprenons quand même
Les enfants blonds de Göttingen

Et tant pis pour ceux qui s’étonnent
Et que les autres me pardonnent
Mais les enfants se sont les mêmes
A Paris ou à Göttingen

Oh faites que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
car il y a des gens que j’aime
A Göttingen, à Göttingen

Et lorsque sonnerait l’alarme
S’il fallait reprendre les armes
Mon cœur verserait une larme
pour Göttingen, pour Göttingen

 

C’est bien joli tout de même
A Göttingen, à Göttingen

Et lorsque sonnerait l’alarme
S’il fallait reprendre les armes
Mon cœur verserait une larme
pour Göttingen, pour Göttingen

Tschüss !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *