made in deutschland #6

Worms

Hallo!

Worms est une ville d’Allemagne située dans le Land de Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz). Connue pour être une Nibelungstadt (ville citée dans les légendes des Nibelungen) et une Lutherstadt (ville où a résidé Martin Luther), elle est également réputée dans la communauté juive car Worms a été la plus ancienne communauté juive d’Allemagne.

J’ai commencé ma visite de Worms par le Cimetière Juif : le Heiliger Sand. Aménagé en même temps que la synagogue, il est considéré comme le plus ancien cimetière juif d’Europe !
En 1911, un deuxième cimetière juif est aménagé hors de la ville. L’utilisation de celui-ci se fait plus rare et il cesse complètement d’être utilisé dans les années 1930.

Des rabbins renommés y sont enterrés et les personnes de religion juive viennent du monde entier pour les visiter.

Il n’y a pas de fleurs sur les tombes juives mais des cailloux et des messages.
La coutume remonterait à l’époque où l’enterrement était assez sommaire et où il n’y avait pas de cimetière. Les corps étaient facilement déterrés par les animaux, alors on plaçait des pierres sur la tombe pour protéger la dépouille. Les passants ajoutaient une pierre en hommage au mort et cela participait à consolider l’édifice.
Il se peut aussi que la coutume ait perduré pour ne pas copier les traditions chrétiennes de fleurir les tombes. Alors, il est d’usage de laisser une trace de son passage par une pierre ou un message. Plus d’informations sur Shabbat-Goy (pour les cimetières juifs polonais).

 

Worms abrite la plus ancienne Synagogue d’Allemagne. Elle a été bâtie en 1034. L’extérieur ne paie pas de mine et l’intérieur est peu décoré. Des livres de prières sont à disposition en version bilingue hébreu-russe (car la majorité de la communauté juive de Worms est d’origine russe aujourd’hui). N’hésitez pas à entrer, vous serez bien reçus 🙂

En contournant le bâtiment, on arrive à un vieil escalier qui mène au Mikwe le bain rituel, où les fidèles doivent normalement purifier leur âme avant d’aller à la synagogue les jours de shabbat. On nous a dit que la coutume se perdait… et quand on voit ce qu’il en est, on comprend pourquoi 😛 Même pour purifier mon âme, j’évite les bassins d’eau froide et croupie.

 

Un tout petit peu plus loin, on arrive au musée Rachi (Raschis Haus), le musée juif de Worms.

Hommage au rabbin Rachi de son vrai nom Salomon ben Isaak (1040-1105), un rabbin troyen du Moyen-Âge connu pour ses explications de la Bible hébraïque et du Talmud.

C’était une ancienne salle de bal de la communauté juive, car tout se situe dans le « quartier juif » établi vers 1090. (et oui… déjà à l’époque ils étaient parqués et au XVIIe siècle ils devaient porter un rond jaune sur leurs vêtements)
Les expositions s’étendent au rez-de-chaussée (le judaïsme à Worms) et au sous-sol (la synagogue de Worms, Raschi et les coutumes juives).

La Judengasse : rue qui longe le vieux mur d’enceinte dans le quartier juif. Aujourd’hui, un peu du vieux mur médiéval est conservé, mais la majorité a été restaurée en habitations.

 

Tschüss!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *