made in italia #3

Jukebox
La solitudine – Laura Pausini

Un petit classique romantique 😉
Deux ados séparés à cause du travail du père du garçon qui a dû déménager… les peines de cœur, ça fait souffrir !

 

Paroles

Marco se n’è andato e non ritorna più
e il treno delle 7:30 senza lui
è cuore di metallo senza l’anima
nel freddo del mattino grigio di città

A scuola, il banco è vuoto, Marco è dentro me
è dolce il suo respiro fra i pensieri miei
distanze enormi sembrano dividerci
ma il cuore batte forte dentro me

 

REFRAIN:
Chissà se tu mi penserai
se con i tuoi non parli mai
se ti nascondi come me
sfuggi gli sguardi e te ne stai
rinchiuso in camera e non vuoi mangiare
stringi forte a te il cuscino
e piangi e non lo sai
quanto altro male ti farà la solitudine

 

Marco nel mio diario ho una fotografia
hai gli occhi di bambino un poco timido
la stringo forte al cuore e sento che ci sei
fra i compiti d’inglese e matematica

Tuo padre e i suoi consigli che monotonia
lui con il suo lavoro ti ha portato via
di certo il tuo parere non l’ha chiesto mai
ha detto « un giorno tù mi capirai »

 

REFRAIN:
Chissà se tu mi penserai
se con gli amici parlerai
per non soffrire più per me
ma non è facile lo sai
a scuola non ne posso più
e i pomeriggi senza te
studiare è inutile tutte le idee si affollano su te

non è possibile dividere la vita di noi due
ti prego aspettami amore mio…
ma illuderti non sol
la solitudine fra noi
questo silenzio dentro me

è l’inquietudine di vivere la vita senza te
ti prego aspettami perché
non posso stare senza te
non è possibile dividere la storia di noi due
x2

la solitudine

 

Traduction

Marco s’en est allé et ne reviendra plus
par le train de 7h30, (je suis) sans lui
le coeur en métal et sans âme
dans la ville, par cette matinée grise et froide.

À l’école, le banc est vide, Marco est à l’intérieur de moi
il est doux, et (je sens) son souffle dans mes pensées
les grandes distances semblent nous séparer
mais mon coeur bat encore fort dans ma poitrine.

 

REFRAIN:
Je me demande si tu penses à moi
si tu parles jamais de moi
si tu te caches comme moi
pour échapper aux regards et si tu tiens
enfermé dans ta chambre, et que tu refuses de manger
que tu serres fort ton oreiller
et que tu pleures et que tu ne sais pas
quelle autre souffrance apportera la solitude.

 

J’ai une photographie de Marco dans mon journal
il a les yeux d’un enfant un peu timide
je la serre fort contre mon coeur et c’est comme s’il était là
entre les devoirs d’anglais et de mathématiques

Ton père et ses conseils, c’est d’une monotonie !
à cause de son travail, il t’a enlevé (à moi)
il n’a certainement jamais demandé ton avis
il a dit : « un jour tu comprendras ».

 

REFRAIN:
Je me demande si tu penses à moi
si tu parles à tes (nouveaux) amis
pour ne plus souffrir à cause de moi
mais ce n’est pas facile tu sais
à l’école je n’en peux plus
et l’après-midi sans toi
étudier est inutile, toutes mes pensées sont tournées vers toi

Ce n’est pas possible de séparer nos deux vies
s’il te plaît, attends-moi mon amour…
mais ne te leurre pas

La solitude entre nous
ce silence en moi
l’inquiétude de vivre sans toi
s’il te plaît, attends-moi, parce que
je ne peux pas vivre sans toi
ce n’est pas possible de séparer nos deux histoires
(x2)

la solitude.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *