mémento de français #1

made in france #6

10 idiomes que seuls les Français comprennent

Encore un interlude d’expressions nationales, françaises cette fois-ci ! Parce que c’est bien aussi de savoir quelles expressions ne pas utiliser à l’étranger sous peine qu’on nous prenne pour des fous !

10 Idioms Only the French Understand

Source : Matador Network
Ecrit par : Morgane Croissant
Le : 29 septembre 2014
Traduit et Adapté par : moi-même

 

1. Est-ce que je te demande si ta grand-mère fait du vélo ?

C’est une façon plutôt rigolote (quoique pas forcément pour la personne à qui l’on s’adresse) et sarcastique pour dire à quelqu’un d’aller se faire voir et de s’occuper de ses affaires.

Exemple :
A: Où en est ta procédure de divorce ?
B: Est-ce que je te demande si ta grand-mère fait du vélo?

 

2. Avoir un poil dans la main

En France, on dit de ceux qui souffrent d’un manque de motivation chronique qu’ils ont « un poil dans la main ». Si sa longueur atteint celle d’une queue de cheval et que vous pouvez faire une tresse avec, vous avez sûrement besoin « d’un bon coup de pied au cul ».

Exemple :
A: Thérèse ne peut pas le faire ?
B: N’y pense même pas, elle a un poil dans la main aussi long qu’un spaghetti.

 

3. Chier une pendule

Attention ! Il s’agit d’une manière un peu cavalière de dire à quelqu’un de se calmer, mais il faut admettre que « chier une pendule » est une façon plutôt créative et efficace pour décrire une situation exagérée.

Exemple :
A: Mon Dieu ! Qu’est-ce qui c’est passé ? Qu’est-ce que tu as fait ?!
B: Hééééééé, tu ne vas pas nous chier une pendule juste parce que j’ai défoncé la voiture, si ?

 

4. Se faire poser un lapin

Oui, si vous avez attendu dans un café pendant une heure et que le gars que vous avez rencontré en boite la nuit d’avant ne s’est toujours pas pointé, vous vous êtes sûrement « fait poser un lapin ». Passez à autre chose. C’était un connard.

Exemple :
A: Tu ne devais pas voir la blonde avec qui tu as discuté à la fête hier soir ?
B: Non, je suis trop occupé à soulever de la fonte. Je vais sûrement lui poser un lapin.

 

5. Avoir une araignée au plafond

En France, nous aimons penser que si vous avez un problème ou que vous êtes fous, vous « avez une araignée suspendue dans le crâne ». Comme c’est mignon et enfantin d’expliquer la folie en décrivant l’intérieur de la tête de quelqu’un comme un vieux grenier décrépit.
Les expressions anglaises sont marrantes aussi pour dire de quelqu’un qu’il « a une touquette » : « to be one sandwich short of a picnic » ou « one brick short of a load ».

Exemple :
A: Tu connais cette fille au Safeway, la caissière ? Elle m’a dit que je ressemblais à Ryan Gosling !
B: Ouais, elle a une araignée au plafond. Tu ne savais pas ? On dirait que ça a empiré ces dernières semaines.

 

6. Ne pas attacher son chien avec des saucisses

En France, si vous « n’attachez pas votre chien avec des saucisses », vous êtes un radin. Nous avons des standards élevés concernant nos amis canins.

 

7. Se faire rouler dans la farine

Les Français ont des difficultés à rester longtemps éloignés du thème de la nourriture, donc même lorsqu’ils parlent de se faire avoir, de se faire rouler, tromper, ils disent se faire « rouler dans la farine » comme une miche de pain en phase de confection.

Exemple :
A: J’ai couché avec Rocco hier, le pizzaiolo de la Cucina Ristorante.
B: Cool ! Vous sortez ensemble ?
A: Non, il ne m’a pas rappelée alors qu’il a dit qu’il le ferait. Je crois que je me suis fait rouler dans la farine.
B: Au sens propre…

 

8. Être une bonne poire

Si vous croyez vraiment que Rocco le pizzaiolo coureur de jupons pensait vraiment qu’il allait vous rappeler après les événements d’hier soir, sans aucun doute, vous êtes « une bonne poire », naïve.

 

9. Aller faire téter les puces

Aller au lit.
Voilà quelque chose qui va vous donner envie de rester dans un hôtel en France ! « Aller faire téter les puces » est l’une des nombreuses façons de dire en français que nous allons « nous coucher », « nous pieuter », « dans les bras de Morphée »… Il se peut que vous ayez envie après ça de vérifier vos draps avant de vous écrouler !

 

10. Courir sur le haricot de quelqu’un

C’est une de mes expressions favorites. Ma mère l’utilise tout le temps quand elle veut que j’arrête de lui casser les pieds (qu’est-ce que cela dit sur notre relation, je me le demande).
Je m’imagine toujours une toute petite personne essoufflée en train de « courir sur un très long haricot vert » (long d’au moins un mètre).
Blague à part, autrefois, un haricot était un mot familier pour désigner un orteil. Et là l’expression prend tout son sens – si l’on court sur l’orteil de quelqu’un, il aura une bonne raison d’être agacé.

Exemple : Assez ! Toutes ces expressions françaises commencent à me courir sur le haricot !

 

Vous en connaissez d’autres ??

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *