log magyarul #2

Sziastok!

vasárnap, kétezertizenhét szeptember háromdik

Le mois d’août, mois au cours duquel j’avais placé l’accent sur le hongrois, a pris fin. J’en profite pour faire le point sur mes apprentissages du mois d’août et vous raconter mon histoire avec le hongrois.

 

Le hongrois et moi

Mon attrait pour le hongrois a débuté en 2013-2014, j’ai passé une année Erasmus en Allemagne et les premières personnes avec lesquelles je me suis liée d’amitié (en dehors des colocs de ma WG) étaient des Hongroises : nous allions visiter le Hambacher Schloss accompagnés par l’asso étudiante et nous avions pris un ticket de groupe pour le train ensemble. Il s’est avéré que ces filles étaient super sympa et j’ai continué de les fréquenter par la suite.

À ce moment-là, j’étais curieuse de mieux les connaître, mais comme elles n’étaient pas complètement étranges… je n’ai pas poussé plus loin.
Des Slovènes rencontrées le même jour m’ont (alors que je les interrogeais sur les ressemblances et différences entre la langue slovène et la langue hongroise) que le hongrois ne ressemblait à rien de connu. Je ne sais pas précisément à quoi ressemble le slovène… mais dans la représentation que j’en ai, ce doit être tout aussi bizarre que le hongrois^^ Elles devaient donc savoir de quoi elles parlaient^^

Après cette année, nous sommes restées en contact. L’une d’elles avait invité toutes ses connaissances de son année expat’ à fêter le Nouvel An à Budapest, j’étais de ceux-là !

C’est à cette occasion que j’ai mis le nez vraiment sur la langue hongroise. J’avais organisé sur mon blog de l’époque un « défi hongrois » pendant lequel je voulais apprendre un peu le hongrois en 4 mois… et où j’avais lamentablement échoué… mais ce fut une belle découverte.

Sur place, je parlais allemand avec mon amie hongroise et les autres qu’elle avait invitées (qui étaient allemandes)… donc je n’ai pas eu trop besoin de mes connaissances et j’ai tout oublié par la suite.

 

C’est en m’inscrivant sur italki que l’intérêt est revenu. J’ai mis le hongrois dans les langues que j’apprends et du coup des Hongrois m’ont contactée pour faire des échanges. De plus, je voyais grandir l’intérêt pour le hongrois dans la communauté polyglotte… alors pourquoi pas moi ?

Depuis, le hongrois reste présent.

 

Pourquoi apprendre le hongrois ?

Ce que j’aime dans le hongrois, c’est son côté étrange et étranger. La Hongrie est un pays d’Europe, culturellement nous sommes très proches. Pourtant, la langue sonne vraiment comme rien de ce que je connaissais jusque là (il faut reconnaître que les Slovènes ne s’étaient pas trompées !)
C’est beaucoup le côté « exotique » des langues qui m’intrigue et m’attire.

Comme je viens de le dire, culturellement, j’ai l’impression d’avoir beaucoup de choses en commun avec les Hongrois que j’ai rencontré. La Hongrie a été touchée par la culture autrichienne pendant la période de l’Autriche-Hongrie (Sissi impératrice, tout ça), puis par le communisme. Il y a aussi une forte influence de la culture chrétienne. Mais pour le reste, la Hongrie est un grand mystère : au niveau musical ou cinématographique par exemple, on n’en entend pas beaucoup parler.

Pour revenir à son côté « exotique », l’écriture possède ses caractéristiques propres. Toutes les voyelles peuvent être accentuées. Les accents aigus (ou double aigus) sont la marque des voyelles longues. C’est un peu fou et plutôt beau : « különös », le mot pour dire étrange 🙂

Grammaticalement, c’est une langue qui a l’air assez complexe car elle possède des déclinaisons. Elle fonctionne également par suffixation : on ajoute les prépositions à la fin des mots par exemple. (Je viens de France sera en hongrois > France-de (je) viens)

C’est une langue pourtant facile à prononcer : une lettre ou un enchaînement de lettre égale un son, il n’y a pas de surprise. La difficulté avec la grammaire (qui n’est pas fondamentalement difficile, mais inhabituelle)), c’est le vocabulaire. Les mots sont étranges et on n’a rien (ou presque) à quoi se raccrocher, il y a tout à apprendre, c’est tout un programme !

HONGROIS AU MOIS D’AOÛT

Je voulais reprendre la grammaire avec lecolloquial Hungarian mais je ne m’y suis pas tenue. J’ai tenu le streak sur duolingo et memrise et j’ai un peu écrit. Je ne suis pas mécontente de ce que j’ai fait.

 

BILAN DE LA SEMAINE

Cette semaine, j’étais en famille, donc mes habitudes étaient plus que perturbées et je n’ai pas fait grand chose de linguistique en général… sauf pour le hongrois ! Pour une fois, j’ai travaillé sur ma langue focus^^
J’ai pris des notes sur des vidéos de la chaîne YouTube de HungarianPod101, et écrit un petit paragraphe sur ma semaine.

 

SUR LE BLOG

J’ai terminé le transfert (les articles sont bel et bien programmés jusque mi-septembre).

Les deniers articles publiés :
#11 les grands nombres, à partir de 100
#12 Les jours de la semaine
#13 Les couleurs

 

ÉCRIRE EN HONGROIS

Si vous voulez jeter un œil à mon dernier écrit :
Little sentences in Hungarian #14

N’hésitez pas à corriger les erreurs !

 

à venir en hongrois

En septembre, je mets le hongrois en stand-by pour me consacrer au japonais. Pour de vrai !!

Je ferai un peu de révisions memrise et d’écoute passive (musique, télé), mais pas de séance dédiée.

On se retrouve dans quelques mois quand le hongrois repassera en langue principale !

 

Viszlát!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *