made in magyarország #2

7 trucs que vous ne savez pas sur la Hongrie

Sziasztok!

À propos de la Hongrie, quelques petites anecdotes inhabituelles de la vie quotidienne hongroise. J’ai traduit il y a deux ans cet article de Matador Network (je suis très fan de ce blog collaboratif !).et je le replace ici, parce qu’il reste toujours intéressant !

Écrit par : Colm Fitzgerald
Publié le : March 3, 2015
Titre original : 7 Things We’re Guessing You Didn’t Know About Hungary
Lien : Article en anglais ici
Traduction : Dorothée

1. Le nom de famille se place en premier.

En Hongrie, lorsque les gens écrivent leur nom ou se présentent, le nom de famille vient en premier. Ils disent “Nagy Gábor vagyok” ou “Je m’appelle Nagy Gábor.” Cela ne veut pas dire qu’ils s’appellent entre eux par leur nom de famille, c’est simplement leur façon de se présenter ou de présenter quelqu’un. Si j’étais l’ami de Gábor, je l’appellerai tout simplement par son prénom, Gábor. Il faut dire qu’à part les Hongrois, seuls les habitants de quelques pays d’Asie disent leurs noms de cette manière.

2. Tu prends mon nom complet.

Pour rester dans les noms, lorsqu’une Hongroise se marie, son nom complet change. Ainsi, si Eva épouse Nagy Gábor, elle devient officiellement « Nagy Gáborné » ou Mme Nagy Gabor/ femme de Nagy Gábor. Encore une fois, ses amis et sa famille continueront de l’appeler « Eva », mais si elle est interviewée à la télé, son nom apparaîtra sous la forme « Nagy Gaborné ». Notez que cette tradition n’est pas commune de nos jours, les femmes mariées peuvent désormais choisir leur nom. Ainsi, ma femme Anita (si elle le voulait) pourrait s’appeler Fitzgerald Colmné !

3. Les Hongrois ne sont pas des Slaves.

Si l’on exclut l’Autriche et la Roumanie, la Hongrie est encerclée de nations slaves. Beaucoup sont donc surpris d’apprendre que la Hongrie n’est pas un pays slave. L’origine des Hongrois (ou Magyars comme ils s’appellent eux-mêmes) est sujette à de nombreux débats et les théories abondent sur le sujet. La plupart des experts s’accordent à dire que les tribus magyares sont originaires de quelque part entre la Volga et l’Oural, terres qui se trouvent aujourd’hui en Russie. D’autres pensent que les Hongrois auraient des origines Sumériennes ou Iraniennes.

D’autres encore leur trouvent des origines bien plus à l’Est avec Attila et ses maraudeurs de Huns, car les Hongrois auraient été des cavaliers et des archers talentueux autrefois. On sait également qu’avant de s’établir dans la plaine de Pannonie (où se situe l’actuelle Hongrie), les Magyars ont commercé avec les Turcs et les Bulgares.

Leur origine est donc sujette à controverse, certains prennent ce sujet TRÈS au sérieux. Néanmoins, on peut tous s’accorder sur une chose : les Hongrois sont sans aucun doute uniques !

4. La Hongrie est un pays du vin.

On pourrait penser que les Hongrois ont une passion profonde et ancienne pour la bière comme les Allemands ou les Tchèques. On pourrait supposer aussi que les Hongrois sont habitués aux shooters à la vodka comme leurs voisins du Nord. Comprenez-moi bien : les Magyars aiment leurs bières et leurs liqueurs, mais historiquement, c’est un pays du VIN.

Il existe 22 régions différentes où l’on produit du vin et 8 variétés locales de raisins en Hongrie. Les premières traces de viticulture remontent au moins au Ve siècle après JC et seules trois langues européennes ont un mot pour dire « vin » qui n’a pas une origne latine : le grec, le turc et, vous l’aurez deviné, le hongrois !

La région viticole de Tokaj au Nord-Est de la Hongrie réputée pour ses vins blancs, le « Aszú » doux et le « Furmint » sec, est la plus connue. En 1737, Tokaj fut délimitée comme zone nationale de production de vin par le roi Karoly, devenant ainsi la première région viticole officielle au monde, soit presque 120 ans avant la région de Bordeaux en France.

Après la seconde guerre mondiale, la Hongrie tombe aux mains des Soviétiques. De la même manière qu’ils l’ont fait pour le reste, les communistes ont privilégié la quantité à la qualité et ont plus ou moins ruiné la réputation de la Hongrie sur le marché des vins de qualité.

Cependant, beaucoup de producteurs de vin à la petite semaine ont su maintenir la tradition pendant cette période sombre. Et aujourd’hui, les vignerons passionnés raniment le goût des Hongrois pour le bon vin et réciproquement apprennent aux étrangers à aimer le vin hongrois.

5. Les Hongrois adorent l’eau chaude.

Beaucoup connaissent les fameux thermes de Gellért et Széchenyi à Budapest, mais peu savent que la Hongrie regorge littéralement de sources chaudes. Le pays compte près de 1 500 spas, dont 450 sont publics. Le lac Hévíz, à l’Ouest de la Hongrie, est le deuxième plus grand lac thermal au monde et se situe près du lac Balaton (lequel n’est pas un lac thermal, mais est tout de même le plus vaste lac d’Europe Centrale). De plus, les thermes troglodytes de Miskolc-Tapolca au Nord de la Hongrie sont l’un des deux seuls thermes troglodytes au monde.

6. Les Hongrois sont des cerveaux… et ont des muscles !

Proportionnellement à sa population (environ 10 millions), la Hongrie a de quoi se vanter. Ce n’est un secret pour personne que les Hongrois ont largement contribué au développement de la science moderne : on doit à la Hongrie un nombre impressionnant d’inventions et de découvertes, entre autres l’hélicoptère, le stylo-bille et le Rubik’s Cube. Certains disent que la structure linguistique du hongrois est tellement unique qu’elle entraînerait une manière de penser complètement différente, ce qui serait la cause de l’influence scientifique des Hongrois : leur cerveau ne fonctionnerait pas comme celui du reste du monde.

La Hongrie n’est pas seulement remplie de geeks et de scientifiques fous : avec un total de 476 médailles olympiques (pour les jeux d’été seulement), ce petit pays compte également un bon nombre de passionnés de sport. Il s’agit de la nation n’ayant jamais accueilli les Jeux Olympiques ayant reçu le plus de médailles et l’équipe de football hongroise est la plus médaillée de toute l’histoire des Jeux Olympiques. Proportionnellement à la population, la Hongrie est le deuxième pays, après la Finlande, ayant le plus grand nombre de médailles d’or olympiques !

7. Il faut obtenir l’accord du gouvernement pour choisir le prénom de son enfant.

Retour sur les noms : en Hongrie, vous devez choisir le prénom de votre enfant sur une liste de prénoms pré-approuvés par l’Etat. La liste n’est pas exhaustive et s’agrandit de temps en temps. Mais si vous avez craqué sur un prénom qui n’est pas encore sur la liste, vous devez soumettre une demande au « Magyar Tudományos Akadémia Nyelvtudományi Intézetének » (Institut de Recherche en Linguistique de l’Académie des Sciences Hongroises) et espérer que votre prénom sera accepté.

 

Viszlát!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *