made in magyaország #1

La Langue Hongroise

 

 

 

 

 

Sziasztok!

La langue hongroise est une langue tellement particulière à mon sens  que je ressens l’obligation de la présenter un peu avant d’entrer dans le vif du sujet comme je l’ai fait avec les autres.

 

J’ai passé une année Erasmus en Allemagne, et les premières personnes avec qui j’ai vraiment lié connaissance étaient deux Hongroises (allez savoir pourquoi 😛 le hasard de la vie). Des Slovènes rencontrées le même jour m’ont affirmé que le hongrois « ne ressemblait à rien de connu »… et comme c’est ce que j’aurais aussi dit du slovène, j’ai pensé que le hongrois vaudrait le détour (et que le slovène aussi sans aucun doute, mais une chose à la fois !).

En insistant, j’ai fini par trouver des mots qui me rappelaient des choses connues comme « cukór » (le sucre) ou « chófer » (le conducteur, le chauffeur)… mais il est vrai que je tombe encore très très très souvent sur des mots comme « sötétkék » (bleu) ou « Magyarország » (la Hongrie)…

Bref, il est temps de voir ce que le hongrois a d’unique !

 

Présentation de la langue hongroise

Le hongrois (« magyar » en hongrois) est la langue officielle de la Hongrie (évidemment), mais également parlée au niveau régional dans quelques pays voisins comme l’Autriche, la Slovaquie, la Serbie ou la Slovénie.

Le hongrois fait partie de la famille des langues finno-ougriennes, c’est-à-dire que c’est une langue proche du finnois et de l’estonien. Malgré tout le hongrois, éloigné de cette région, a développé ses propres particularités et n’a plus grand chose à voir avec ces langues. La langue hongroise a subi les influences des pays voisins et donc du turc, de l’allemand, des langues slaves… mais aussi du latin.

Autrefois, le hongrois utilisait un alphabet non latin, mais il a disparu aujourd’hui. Le nouvel alphabet utilise l’alphabet latin un peu étendu avec des accents tels ö, ú ou ő, pour correspondre à tous les sons de la langue.

Les particularités du Hongrois : Ou pourquoi apprendre le hongrois est super cool !

Il y a très peu de repères linguistiques en hongrois car la langue est très éloignée des autres langues européennes à la fois par le vocabulaire mais aussi par sa grammaire.
Pour cette raison, le hongrois est un peu difficile à aborder. Mais ça vaut le coup de s’accrocher.

La Prononciation et l’écriture

Le hongrois possède des lettres et des sons que nous n’utilisons pas en français. Cependant, la langue hongroise a cela de très pratique qu’elle s’écrit comme elle s’entend.

Notamment, les différences entre les voyelles courtes et longues s’indiquent avec un accent : « o » est court, « ó » est long.
Certains sons s’écrivent avec deux ou trois consonnes. Par ex., « sz » qui se prononce [s] (oui, et « s » se lit [ch], c’est un tour à prendre) ou « csz » qui se prononce [dj]. Mais comme dit précédemment, il n’y a pas d’exception, il faut juste s’y faire.

Vous en voulez plus ? Tadaa ! >> Ő <<
Le hongrois possède des lettres à deux accents aigus ! Le o et le u. Les accents aigus marquent ici aussi la longueur du son voyelle : « ö » [eu] et « ő » [eu:], et « ü » [y] et « ű » [y:].

L’harmonie vocalique

Un GROS truc à capter.

Il y a les sons hauts et les sons bas.

Et il s’agit d’harmoniser le mot pour qu’il « sonne » joliment. Soit c’est un mot en sons hauts, soit c’est un mot en sons bas. On ne mélange pas.

la structure agglutinante

En hongrois, il n’y a pas de prépositions… enfin si… mais elles s’attachent à la fin des mots.

Ex :
repülőtér = l’avion > A repülőtéren = à l’aéroport
Magyarország = la Hongrie > Magyarországon = en Hongrie > Magyarországra = vers la Hongrie

Parfois, il peut y avoir plusieurs prépositions ou « particules grammaticales » qui s’agglutinent à la fin du nom commun, d’où le nom de structure agglutinante.

C’est dans ce cas par exemple qu’on aura à pratiquer l’harmonie vocalique. Les prépositions ont deux écritures, une haute et une basse, et il faut savoir laquelle utiliser selon la hauteur vocalique du mot (comme dans l’exemple « en » ou « on » pour dire « dans »).

la conjugaison

Selon que le verbe est formé avec des sons hauts ou des sons bas, les terminaisons sont différentes (encore) (il me semble avoir écrit que l’harmonie vocalique était un GROS truc à capter).

Les terminaisons sont également différentes selon que le verbe possède ou non un complément d’objet.

Et comme en français, la conjugaison change selon les personnes. Cependant, l’avantage de toutes ces terminaisons, c’est qu’on n’a généralement pas besoin des pronoms personnels.

les cas

Le hongrois est une langue à cas, comme l’allemand ou les langues scandinaves ou encore les langues slaves. (et comme le hongrois tient un peu du scandinave et du slave…)

Pour ceux qui ne connaissent pas les cas (apprendre l’espagnol c’est bien aussi 😉 ), il s’agit du fait que les mots prennent des terminaisons différentes selon leur place/fonction dans la phrase (COD, COI, avec des prépositions etc.).

 

Viszlát!

Une réflexion sur “made in magyaország #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *