méthodologie #1

Le Bullet Journal #1

Qu’est-ce qu’un bullet journal ?

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un outil que j’utilise depuis un peu plus de 6 mois maintenant : le bullet journal. Il s’agit d’un cahier pour mieux s’organiser et garder trace d’à peu près tout !

Qu’est-ce qu’un bullet journal ?

Le bullet journal, ou bujo pour les intimes, est un carnet qui fait fureur depuis quelques temps.

Initié par un américain, Ryder Carroll, le bujo est un carnet de taille moyenne conçu pour être un planner/organiseur, un journal de bord, un lieu pour garder ses « to-do lists » et ses « trackers » : c’est un outil papier tout en un !

Les marques-phares pour les carnets sont le « Leuchturm 1917 », les « Moleskine » et le « Rhodiarama de Rhodia » qui sont des carnets 21×14,8cm. Le plus souvent à points, car il est plus facile de s’y retrouver avec un tel quadrillage et cela marque moins que les quadrillages complets.

Pour des infos de première main, vous pouvez aller voir le site officiel en anglais ici ou prendre des informations en français !
Vous trouverez aussi plein d’infos et d’idées géniales sur youtube ou pinterest, certains utilisateurs et certaines utilisatrices sont de vrais artistes.

De quoi composé un bullet journal ?

L’index

Le bujo est un pêle-mêle. Pour s’y retrouver, il est indispensable de créer un index au début (il est intégré dans les carnets Leuchturm) : ainsi, il est facile de retrouver exactement ce que l’on cherche.
On peut également (et vous voyez sur l’image que c’est ce que je fais^^) utiliser des post-its ou des trombones ou des marque-pages pour mieux vous y retrouver.

 

Le Log Annuel

 

Souvent, un bujo est utilisé pour l’année.

Les premières pages du bujo sont donc consacrée au « annual log », le journal de l’année.
On a ici, un aperçu des rdv et choses importantes qui vont se passer au fur et à mesure de l’année.
C’est ici que l’on note toutes les informations qui ne concernent pas le mois en cours.

 

Le Calendrier Mensuel

 

C’est au niveau mensuel que tout se passe !

On commence avec un calendrier pour avoir un aperçu global.
J’aime avoir la place de noter des trucs dans les cases, alors j’ai opté pour un modèle sur une double page, mais l’avantage du bujo c’est que vous le créez à votre image et selon vos besoins, donc le calendrier peut prendre une page, ou être totalement absent selon l’usage que vous en faites !

N’étant pas très forte en décoration, je mets un peu de masking tape pour le rendre un peu vivant, et je l’utilise pour apprendre mes mois et jours en langues étrangères : juillet était un mois en islandais, août sera en hongrois 😉

C’est aussi sur cette page que je me mets une mini-PAL de livres à lire, et un aperçu du mois suivant, au cas où !

 

L’Aperçu de la Semaine

Le bujo originel est pourvu de « weekly logs » (aperçu de la semaine) et de « daily logs » (aperçu au jour le jour avec les listes de choses à faire pour la journée).

J’ai fait des essais comme cela, mais ce n’était pas optimal pour moi…, et j’ai vite abandonné les weekly log.

 

 

 

 

Mes daily log ont un peu évolué aussi.
Au départ, je prenais beaucoup de place, et je ne savais pas trop comment tout remplir…

  

 

Je suis passée par une phase où j’écrivais mes menus, et mes « activités langues », je gardais une trace de mon nombre de pas par jour… mais c’était un peu trop.

 

 

Maintenant, j’utilise une double page par semaine. Chaque jour, je dispose ma liste de choses à faire (to-do list) que je coche ou surligne, grâce à un système de « clefs » dont je vais parler tout de suite !

 

Les clefs

Pour utiliser facilement le bujo et s’y retrouver, il est assez pratique d’organiser des codes couleurs et des codes symboliques : les clefs.

Souvent, on y dédie une page du bujo, mais j’ai trouvé cette super astuce de les coller sur la couverture afin de pouvoir les consulter plus facilement (et en plus on gagne une page !).

 

Les trackers et les Collections

Ce qui est super méga top cool avec les bujo, ce sont les trackers.

On peut garder trace de tout : les livres lus, les films vus, les séries en cours, l’eau bue dans la journée, l’exercice physique réalisé, tenir un journal de gratitude ou de souvenirs…

On peut faire des collections de tout : les lieux à visiter, les films à voir, les recettes à tester, les économies réalisées…

Je vous donne quelques exemples :

 

Et d’autres exemples cool, trouvés sur pinterest :

 

 

Dans un prochain article, je développerai comment j’utilise le bujo pour apprendre les langues (essentiellement, l’évolution de mon tracker linguistique 😉 ).

Et vous ? Qu’est-ce que vous utilisez comme outils pour vous organiser ?

 

À bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *